Roche de Vic.com

logo  
 

Agenda 21

Un Agenda 21 est un projet territorial de développement durable, une autre manière de gérer sa ville, son territoire, son village avec une vision politique à long terme qui inclue des paramètres multiples.

Un peu d'histoire

Sans remonter trop loin, on peut rappeler que le club de Rome en 1968 a mis en évidence la limitation des ressources naturelles et donc la limitation de la croissance telle que nous la connaissons dans les pays développés. Les premiers sommets de Terre, Stockholm et Nairobi en particulier, n'ont pas permis de mettre en œuvre un plan d'action. L'ONU a alors créé une commission de réflexion. A suivi le sommet de Rio en 1992 avec en conclusion plusieurs déclarations et le programme Action 21. C'était il y a 20 ans.

Plan d'action pour le XXIème siècle, ce programme Action 21 est composé essentiellement d'un triptyque économique, social et environnemental avec un nouveau mode de gouvernance participatif. L'Europe a défini sa stratégie en 2001, puis la France a présenté sa stratégie nationale de développement durable française. L'objectif français est d'atteindre 1000 Agenda 21 en 2013 dont 250 labellisés. Il y en a environ 755 aujourd'hui dont 193 labellisés.

Principaux axes

Les principaux axes de travail autour desquels s'articulent les Agendas 21 sont:

• Lutte contre le changement climatique et protection de l'atmosphère

• Préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources

•Épanouissement de tous les êtres humains

• Cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre générations

• Dynamique de développement suivant des modes de consommation et de production responsables

Mise en oeuvre

Ces cinq éléments sont déterminants pour la réussite d'un Agenda 21 quel qu'il soit. Afin de le mettre en oeuvre correctement et le rendre durable, il doit s'appuyer sur quelques principes de réalisation qui doivent impliquer l'ensemble des populations concernées.

Participation : l'implication de la population et des parties prenantes est un élément essentiel. Elle introduit plus de démocratie locale, une démocratie participative.

Pilotage du projet : les actions doivent être coordonnées, et tous les acteurs doivent avoir accès à la connaissance des enjeux, à l'information nécessaire à la compréhension des problèmes.

Transversalité : l'approche ne doit plus être sectorielle et doit se préoccuper des impacts avec les autres territoires.

Évaluation : une évaluation partagée entre tous les acteurs doit être réalisée pour juger de la pertinence des actions, de leur évolution.

Stratégie d'amélioration continue : la capitalisation de l'expérience doit être mise à profit pour adapter régulièrement à la fois les objectifs et les méthodes de travail.

...

Pour aller plus loin

........

Quelques principes

Durabilité écologique

La préservation systématique de l'environnement désigne tout à la fois un entretien adapté du milieu naturel, visant sa conservation, mais aussi sa préservation vis-à-vis des perturbations engendrées par l'activité économique et domestique de l'homme (y compris sur le plan paysager).

L'analyse des impacts sur les autres territoires est un élément essentiel car la durabilité d'un territoire ne peut s'effectuer au détriment d'un autre territoire, qu'il s'agisse de son environnement ou de ses habitants.

La prise en compte des seuils et des limites écologiques dans l'utilisation des ressources doit permettre à l'homme de tirer le maximum d'avantages des ressources naturelles tout en assurant leur pérennité pour pouvoir satisfaire aux besoins et aux aspirations des générations futures.

L'application du principe de précaution et l'analyse de la réversibilité sont donc une invitation permanente à l'adoption d'une démarche anticipative.

La réparation, la restauration de l'environnement et l'application du principe pollueur-payeur.

L'amélioration des connaissances, la recherche et développement et la désignation des responsabilités

Les Agendas 21 locaux en France en chiffres

  • 106 territoires reconnus Agenda 21 local en 2011 : 72 communes, 26 intercommunalités, 1 pays, 6 départements et 1 région (la plus petite commune compte 55 habitants et la région 12 millions d’habitants).

  • 304 collectivités et territoires sont aujourd’hui reconnus Agenda 21 local : 23 Parcs naturels régionaux, 172 communes, 36 communautés d’agglomération ou urbaines, 27 communautés de communes, 14 pays, 25 départements et 7 régions.
 
  • Près de 850 collectivités déjà engagées dans une démarche agenda 21.
Chiffres issus du Ministère du développement durable et de l'environnement

 

 

 

Durabilité économique

L'analyse des besoins dans une approche transversale

Le bon calibrage des projets avec une visibilité à long terme des investissements et des constructions.

L'assurance de la cohérence et de la diversité de l'occupation territoriale, c'est penser global pour agir local.

Une consommation économe des flux et la mise en réseau des systèmes productifs pollutions se caractérise par une exigence de traitement ou de réduction le plus en amont possible, complétée d'un processus d'amélioration continue de la situation.

Durabilité sociale

L'esprit de solidarité et la volonté de coopérer se situent à la charnière de l’efficacité économique et de l’esprit de justice, notions parfois contradictoires aujourd’hui mais d’une certaine manière extrêmement complémentaires. L’opposition réside dans le fait que l’efficacité économique, par l’intermédiaire des marchés, tend à diviser, à exclure les moins productifs ou les moins rentables alors que la solidarité représente davantage un élan des plus forts vers les plus faibles. La coopération quant à elle, est la négation de la rivalité.

La participation citoyenne est une exigence du développement durable qui, sur la base d'une information adéquate et transparente, assure l'adhésion des citoyens dans les projets à caractère public et, le cas échéant, assure le respect des expressions culturelles.

La valorisation du patrimoine et la sensibilisation sur l'environnement pour une conscience environnementale. Des formations au développement durable doivent pouvoir être proposées et facilement accessibles à tous. Chaque fois que c'est possible, des programmes d'éducation devraient être inclus dans tous les projets de développement durable. Chaque nouvelle génération doit être éduquée sur l'environnement et prendre conscience pour son propre compte de l'importance de la durabilité.

La préoccupation de la santé publique. Répondre aux besoins , doit être la raison récurrente qui justifie un développement durable, c'est prioritairement assurer la survie de l'espèce et donc de garantir l'innocuité du mode de développement.

La protection et l'intégration des personnes les plus fragiles est le premier principe de justice sociale repris et défendu par le développement durable. Il désigne l'égalité des droits (et des devoirs) interdisant toute discrimination, toute différence fondée sur la provenance ethnique ou sexuelle.

Notre Village

Afin de s'y retrouver un peu dans l'immense complexité que représentent ces Agendas 21, l'Association Nationale, Notre Village, sert de guide, de soutien et de conseils aux communes qui expriment le désir de s'impliquer dans une démarche de Développement Durable. Association de renommée nationale, reconnue experte par le Ministère de l'Ecologie, sa notoriété ne l'empêche pas d'avoir son siège à Meyssac, au coeur même d'un de ces villages dont elle défend et tente de préserver la qualité de vie.

Créée en 1992 par le génial et très visionnaire Charles Ceyrac (créateur aussi des Plus Beaux Villages de France), son président fondateur l'avait initialement appelée SOS Villages. Notre Village oeuvre sur deux fronts simultanément: l'accompagnement des villages pour la création des Agendas 21, leur labellisation et évaluation, mais aussi la revitalisation des villages.

Agenda 21

L'association nationale Notre Village accompagne les collectivités rurales (communes et communautés de communes) de moins de 3 500 habitants dans leur démarche de développement durable. Au plus près des élus et de la ruralité, son expérience et son expertise lui permettent d'avoir une vision des plus justes des capacités des villages à mettre en place un Agenda 21 cohérent. Avec plus de vingt ans d'expérience, dans le domaine, la confrontation des expériences et la mise en commun des problèmes à résoudre sont une de ses forces.

La Labellisation

Notre Village Terre d'Avenir: à lui seul ce label est porteur de tous les espoirs pour tous les villages qui se battent pour leur pérennité, pour le maintien de leur qualité de vie avec un oeil résolument tourné vers l'avenir. Un avenir que chacun souhaite florissant en échappant au piège des cités dortoirs où la vie se cantonne à quelques ronronnements de tondeuses le dimanche et où l'on ne prend plus le temps de discuter, de s'impliquer dans la vie citoyenne et humaine chère à nos clochers, des lieux dénués de vie.

Cette labellisation se déroule en 4 phases:

1. Le diagnostic de la collectivité

est réalisé grâce à une grille de 700 critères (en lien direct avec le référentiel du Ministère) s'articulant autour des 3 piliers du développement durable (environnement, économie et social) et la présentation du projet lors d'une réunion publique d'informations.

 

2. Mise en place du Comité de pilotage et la labellisation.

Suite au diagnostic précédemment réalisé, l'association rédige une synthèse qui servira de trame au Comité de pilotage qui proposera alors des actions concrètes à mettre en oeuvre en fonction du cahier des charges. Ces actions validées par le conseil municipal ou communautaire se présenteront sous la forme de fiches d'actions. Ce programme d'actions (consécutif de l'Agenda 21) est présenté au Comité National de Labellisation et d'Evaluation en vue de l'obtention du label attribué pour 3 ans.

3. Suivi des actions.

La collectivité a alors trois ans pour assurer la mise en place des actions choisies. Durant ces trois années, elle doit veiller à maintenir ses points forts et à améliorer ses points faibles. Un suivi annuel est mis en place par l'association afin de s'assurer du respect du calendrier mis en place.

4. Stratégie d'amélioration continue.

A la fin des trois ans, un nouvel audit est réalisé afin de situer la collectivité dans sa démarche. Le renouvellement du label pour 3 ans sera alors fonction de la mise en place d'un nouvel Agenda 21 (programme 2). La collectivité pourra, de plus, se voir attribuer de nouvelles hirondelles selon son implication dans le développement durable, par la mise en place des actions.

La démarche de labellisation permet aux collectivités d'améliorer leur cadre de vie et de préserver une situation privilégiée en terme d'environnement. Elle incite aussi à la participation des acteurs locaux et des habitants, initie une transversalité avec l'ensemble des échelles territoriales, donne un outil de planification global et concret, offre la possibilité d'obtenir des subventions majorées pour les collectivités engagées dans une démarche de développement durable....

Revitalisation des villages

Face à la désertification des campagnes, l'Association Nationale Notre Village joue aussi un rôle déterminant dans la revitalisation d'un tissus rural qui ne demande qu'à reprendre forme. Avec son volet Accueil-Installation, Notre Village rapproche les repreneurs et les porteurs de projets des collectivités locales adhérentes. Avec ce service de mise en relation, l'association joue un véritable rôle de relais entre les villages et des partenaires motivés. Ce sont ainsi plus de 500 mises en relations annuelles qui ont ainsi permis à de nombreuses collectivités de voir le maintient ou le retour de certains commerces au coeur même de ces villages où la vie et la convivialité sont primordiales.

http://www.notrevillage.asso.fr/

 

Code et Design Roche de Vic.com. 2011.
N'hésitez pas à nous contacter!